18/10/2011

en voilà six

> UNE 
 

> > Dimanche 6 heures du matin, l'homme se lève sans faire de bruitpour ne pas réveiller son épouse.
> > > > >
Il charge son VTT dans la voiture, et s'en va. Arrivé sur le parcours il se met à tomber des trombes d'eau. Sa matinée est foutue, il décide de rentrer chez lui.


 

> > Il se déshabille sans faire de bruit, Et se recouche doucement tout près de son épouse, et lui chuchote à l'oreille :       il pleut comme vache qui pisse!


 

> > Et elle, répond : Quand je pense que l'autre con est en train de pédaler....
> > > > >


 

> > DEUX


 

> > C'est un vieil homme de 80 ans qui va chez le docteur pour un examen annuel.
> > > > > Ce dernier lui demande comment vont les choses.
> > > > > - Je suis en pleine forme, je sors avec une jeune de 18 ans, et je l'ai mise enceinte. Qu'est-ce que vous pensez de çà, doc?
> > > > > - Laissez-moi vous raconter une histoire, dit le docteur. C'est une histoire vraie. -  J'ai un ami qui est un passionné de chasse, il n'a jamais manqué une saison. Un jour, alors qu'il s'en allait chasser et qu'il était pressé il se trompa et au lieu de prendre son fusil, il prit son parapluie. Au coeur de la forêt, il aperçoit un grizzly qui fonce sur lui. Il saisit son parapluie, l'épaule et appuie sur la poignée. Savez-vous alors ce qu'il s'est passé


 

> > > > - Non.
> > > > > - Eh bien, le grizzly tomba raide mort à ses pieds


 

> > - C'est impossible, s'insurgea le vieillard. Quelqu'un a dû tirer à sa place!
> > > > > - C'est là où je voulais en venir   >


 

> > TROIS


 

> > Une dame va renouveler son passeport.
> > > > >
Le fonctionnaire lui demande :


 

> > - Combien d'enfants avez vous ?
> > > > >
- 10


 

> > - Et leur prénoms
> > > > >
- Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard, Bernard et Bernard.
> > > > >
- Ils s'appellent tous Bernard ??? Et, comment vous faites pour les appeler quand ils jouent tous dehors, par exemple ?
> > > > >
- Très simple, je crie Bernard et ils rentrent tous.
> > > > > - Et si vous voulez qu'ils passent à table ?
> > > > >
- Pareil. Je crie Bernard et tous se mettent à table.


 

> > - Mais ,et si vous voulez parler particulièrement avec l'un d'entre eux comment vous faites ?
> > > > >
- Ah ! dans ce cas l?je l'appelle par son nom de famille...


 

> > QUATRE


 

> > Une secrétaire est arrêtée 15 jours pour une appendicite aigue Une de ses collègues va la voir à l'hopital pour prendre et lui donner des nouvelles.
> > > > > -
Comment       çà  va au bureau' demande notre malade.
> > > > > -
Bah, tous le monde y met un peu du sien pour te remplacer, Sylvie fait le café Amélie lit tes magazines et Monique couche avec le patron.


 

> > CINQ


 

> > Philippe rentre du travail et trouve Mathilde nue devant le miroir en train d'admirer sa poitrine..
> > > > >
- Qu'est-ce qui t'arrive?' lui demande Philippe.
> > > > >
- Et bien, je suis allée chez le docteur cet après-midi et il m'a dit que j'avais des seins d'une jeune fille de 18 ans!'
> > > > >
- Ah oui?', ricane Philippe, et qu'est-ce qu'il a dit de ton trou du cul de 40 ans ?


 

> > - Rien.. On n'a pas parlé de toi.. 
> > > > >


 

> > SIX  
> > > > >


 

> > Attention       à l'épidémie :
> > > > >
Attention : suite à une épidémie qui sévit depuis de longues années sur notre beau territoire français, la 'Maladie du Boulanger' va certainement être reconnue maladie professionnelle.
> > > > >
Elle n'atteint que des individus de sexe masculin  de plus de 40 ans.
> > > > >
Elle se manifeste ainsi : la brioche augmente et la baguette diminue...

19:18 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/09/2011

DE PROFUNDIS

DE  PROFUNDIS
 
DSK et BENOIT XVI meurent le même jour.
Par une malencontreuse erreur d'aiguillage, DSK est envoyé au Paradis alors que le Pape est expédié en enfer.
Le Pape, dès son arrivée, tente d'expliquer la situation à Satan qui vérifie dans la paperasse céleste et constate qu'il y a effectivement eu erreur. Cependant, il dit au Pape que l'erreur ne pourra être corrigée que le lendemain.
Le lendemain, effectivement, Satan dit au Pape qu'il peut monter au Paradis. Sur son chemin, le Pape croise DSK qui descend en Enfer, et les deux discutent un peu.
Le Pape dit :
- Je suis désolé de ce qui vous arrive.
- Pas de problème, répond DSK.
- Vous savez Monsieur DSK, j'ai vraiment hâte d'arriver au Paradis...
- Et pourquoi cela ?
- Parce que durant toute ma vie, j'ai rêvé de rencontrer la Vierge Marie !
- Hmmm, dans ce cas, il fallait arriver hier...
 

10:17 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/05/2011

hot mais marrant

LA TRAVERSÉE DU DÉSERT...
 Un prêtre et une bonne soeur traversaient le désert à dos de chameau.

 
Le troisième jour de leur voyage, le chameau tomba subitement raide mort.
 
Après s'être dépoussiérés, la soeur et le prêtre se mirent à évaluer leur situation.
 
Après un long moment de silence, le prêtre dit à la soeur:
  •  
    • - 'He bien, ma soeur, nous sommes dans une situation assez désespérée!'
    • - 'Entièrement d'accord avec vous, mon père!'
    • - 'En fait, je ne crois pas que nous pourrons survivre plus d'une journée ou
    • deux sous cette chaleur torride et sans moyen de locomotion...'
    • - 'Je suis entièrement d'accord avec vous!'
    • - 'Ma soeur, étant donné que nous ne nous en sortirons probablement pas vivants,
    • me feriez-vous une faveur?'
    • - 'Tout ce que vous désirez mon père!'
    • - 'Je n'ai jamais vu les seins d'une femme.
    • Alors ma soeur, est-ce que vous me laisseriez voir les vôtres?'
    • - 'He bien, étant donné les circonstances,
    • je ne crois pas que ça pourrait offenser qui que ce soit.'

 
La soeur découvrit sa poitrine et le prêtre contempla ses seins
 
pendant un moment et lui demanda s'il pouvait les toucher.
 
La soeur consentit et le prêtre se mit à les caresser pendant quelques minutes.
  •  
    • - 'Mon père, est-ce que je pourrais à mon tour vous demander quelque chose?'
    • - 'Oui ma soeur!'
    • - 'Moi non plus je n'ai jamais vu le pénis d'un homme.
    • Voudriez-vous me montrer le vôtre?'
    • - 'Je suppose que ce serait correct...'
    • - 'Oh mon père, est-ce que je peux le toucher?'
    • - 'Mais bien sûr....'

 
Le prêtre commence alors à avoir une érection. Il dit:
  •  
    • - 'Ma soeur, saviez-vous que si je l'introduis à la bonne place,
    • ça peut donner la vie?'
    • - 'Est-ce vrai, mon père?'
    • - 'Bien sûr, ma soeur!'
    • - 'Alors, mettez-le donc dans le cul du chameau
    • afin que nous puissions partir d'ici au plus vite . !!!!!

11:43 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

01/04/2011

cruelle mais marrant

Un  pompier regarde un gamin qui joue dehors. 

Le  gamin a peint sa caisse à savon  en rouge,  
avec des échelles sur le côté,  
tout pour avoir l'air d'un camion de pompier.
 

Le  pompier, tout impressionné et attendri, 
se rapproche et voit un chien et un chat 
attachés pour tirer le chariot. 

 En parlant au gamin, il réalise que le clebs est attaché par son collier mais que le chat, lui, est attaché par les couilles. 

Le  pompier dit au gamin.

« Tu sais que si tu attachais

le  chat par son collier, 

tu  pourrais aller beaucoup plus vite 

et  surtout, ça lui ferait moins mal ? »  

 

Et  le gamin répond:

Ouais,  je sais, 
mais je n'aurais plus de sirène !
  


06:59 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/01/2011

le vieux marin

 Un p'tit vieux, entre dans un bar. Il grimpe sur un tabouret et commande une bière.
Le gars sort sa blague à tabac et une toute petite pipe. Tellement petite qu'il a de la difficulté à la bourrer avec ses gros doigts.
 
 Le barman, intrigué, lui demande...
 -Peut-être que ce n'est pas mes oignons, mais je trouve que votre pipe est bien petite. Pourquoi utilisez-vous une si petite pipe ?

- Fils, c'est sentimental, tout ça. Tiens, je vais t'expliquer.
 Pendant la deuxième guerre mondiale, j'étais marin. J'avais 19 ans quand notre navire, en 1943, a été coulé par un sous-marin allemand.  Je fus le seul survivant et c'est une sirène qui m'a sauvé la vie. Elle m'a conduit sur une île déserte des Bahamas....

 
- Ah oui...
 
- Oui p'tit, sers moi une autre bière si tu veux savoir la suite.
Bien. Voilà monsieur le marin.
Ce n'est pas tout, cette sirène, dont je n'ai jamais su le nom, m'a même promis, tant elle m'aimait, de réaliser trois voeux.
 
 
 
- Alors ?
 
- Alors je lui ai demandé de terminer la guerre sur cette île, loin de la mort. Je lui ai demandé de n'avoir aucun souci financier jusqu'à la fin de mes jours et je lui ai demandé de faire l'amour.
 "Alors là, je ne peux pas, dit-elle. Je t'accorde les deux premiers souhaits mais, pour le dernier, ce n'est pas possible puisque le bas de mon corps est celui d'un poisson.

 
Je lui ai répondu : "une petite pipe alors ?".

13:18 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/01/2011

Mamie et la maison de retraite

Cest un jeune couple, trois enfants et une mamie quils aiment beaucoup.

Ils  habitent en banlieue  au 18 ème étage dun immeuble.

Les  parents travaillent tous  les deux.

Les  enfants vont au collège

Mamie  reste seule toute la  semaine et sennuie beaucoup. 
 

 

Cela  ne peut plus durer  dit son fils et  il prend la décision de mettre

Mamie  dans une maison de  retraite grand standing,  pour quelle ne

soit  plus seule et quelle soit heureuse. 

Alors  toute la famille commence à préparer le terrain :

-Tu  sais Mamie dit le  fils, tu seras très bien en maison de retraite,

Ce  sera le grand luxe,  les gens soccuperont de toi, tu seras traitée

comme  une reine. 

-Tu  sais Mamie dit sa  petite fille, tu auras  beaucoup damies,

tu  pourras parler toute  la journée avec elles. 

-Tu  sais Mamie dit le  plus petit, tu pourras  manger tout ce que

  tu voudras, même des glaces tous les jours. 

-Vous  savez dit la belle  fille, une infirmière sera constamment avec

  vous, elle vous surveillera, vous aidera, la vie de château, quoi ! 

et  puis dit le fils,  nous irons te voir  tous les samedis et  dimanches, 

promis,  juré, tu nauras pas le temps de tennuyer. 

Le  samedi suivant, le rendez-vous  a été pris et toute la famille

un  peu triste, va conduire  Mamie à la maison de retraite.

On  linstalle dans sa chambre, on lui présente son infirmière,

on  lui montre la résidence et le parc, Mamie semble très heureuse. 

Le  soir, toute la famille  lui souhaite une bonne  semaine lembrasse

et  lui dit à samedi prochain.

-Tu  vas voir, tu vas  thabituer rapidement, tu seras bien, tu vas

voir  la semaine passera très vite disent-ils en cœur avant de partir. 

Au  cours de la semaine  suivante, comme prévu elle est assistée

en  permanence, on fait  sa chambre, on laide à shabiller, on lui

apporte  son déjeuner, bref on est à ses petits soins. 

Puis  cest la sortie dans le parc avec son infirmière, elles font une

grande  marche, puis sassoient sur un banc à lombre dun grand tilleul.

Elles  se reposent et discutent. 

Tout à coup linfirmière remarque que Mamie se penche à droite et

va  tomber hors du banc  et se blesser. Elle  la rattrape de justesse 

par  un bras et lui  demande, que sest-il passé Mamie, heureusement que j’étais là, sinon vous vous fracassiez le crâne sur le béton ?

Pas  de réponse de Mamie.

Le  lendemain, nouvelle sortie  dans le parc, elles  admirent les fleurs, 

les  bassins etc. puis elles  sassoient pour respirer un peu, sur un

Banc  de pierre à labri dune haie. Elles papotent, elles parlent de choses et dautres.

Tout à coup linfirmière qui la surveille avec attention remarque

quelle penche malencontreusement à droite, juste au bout du banc.

Elle  a juste le temps  de lagripper par la manche de sa robe pour

lempêcher de tomber sur le sol et de se briser à coup sûr les

membres.  Elle lui demande que  sest-il passé Mamie ?

Rien,  pas de réponse de Mamie. 

Le  reste de le journée se passe bien, mais la surveillance se renforce.

Quelques  jours plus tard, grande  promenade dans le parc,  tout va

bien  et après cette longue marche, elles sassoient à lombre sur un

banc,  juste à coté de la grande fontaine où coule la cascade.

Elles  discutent du vendredi  qui approche, car elle  a hâte de revoir 

ses  enfants et petits enfants.  Quand tout à coup, voilà Mamie qui

se  penche dangereusement à droite, elle va chuter, mais encore

une  fois linfirmière la rattrape, in extremis, elle lui demande.

Mais  que se passe t-il Mamie ? pas de réponse. 

Le  samedi toute la famille  est là au grand complet pour voir Mamie.

Le  fils lui demande, comment  cest passé la semaine, Mamie ? 

Les  enfants : quest-ce que tu as mangé ?

La  belle fille : avez-vous  regardé vos feuilletons à la télé ? 

Le  fils : en fait je vois que tout va bien, tu vois on te lavait dit,

cest super, hein Mamie ?

Tout  est OK, hein Mamie  la nourriture, les promenades ?

cest super hein ?

-Mamie  : oui oui, mais 

linfirmière super, hein Mamie ?

-Mamie  : oui oui, mais  

Le  personnel, le cadre,  le parc super, hein  Mamie ?

-Mamie  : oui oui, mais  

Mais  enfin Mamie tout est  super ici, nous allons  fêter cela. 

-Quest-ce qui ne va pas ?

-Quest-ce qui te manque ?

-Quest-ce qui ne te convient pas ?

-Mamie  : et bien voilà !  
 

 

   « Ils ne veulent pas me laisser péter  »  

03:37 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/01/2011

blagues sexuelles

 Les  six meilleures  blagues 

sexuelles de  l'année !!!              
Numéro  6 :   

Un ex  va au mariage de son ancienne femme.   Durant  la soirée, l'ex va voir le nouveau marié et lui demande  d'un air  arrogant  : 
Comment tu trouves ça, de rentrer dans du stock  usagé?   
Le  nouveau marié le regarde droit dans les yeux  et, inébranlable, Il  lui répond :   
- C'est stupéfiant  !! .... Passé les 6 premiers centimètres, c'est flambant neuf  !!!...

Numéro  5 :   

Un  homme se cogne contre une femme dans un  hall d'hôtel.   Durant  la collision son coude butte contre la poitrine de  celle-ci.   Ils  sont tout deux surpris.   L'homme  se tourne vers elle et dit :  Madame,  si votre coeur est aussi doux que votre poitrine, je  sais   que  vous me pardonnerez.   
Ce à  quoi elle répond :   
Si votre  queue est aussi dure que votre coude, je suis dans la  chambre 221.   

Numéro  4:   

Un  homme d'affaires monte à bord d'un train et se retrouve  assis à   côté  d'une superbe femme.   Il remarque  qu'elle est en train de lire un livre sur  les   statistiques  sexuelles.   Il  l'interroge sur ce sujet, et elle répond  :   
C'est  un livre très intéressant. Ainsi les Indiens sont ceux  dont   le  pénis est le plus long, et  les italiens  sont  ceux qui savent le mieux s'en servir.   Au  fait je m'appelle Florence, et vous ?   
Géronimo Florentino...  enchanté de vous rencontrer !
   

Numéro  3 :   

Un  soir, alors qu'un couple se couche, le mari commence à  caresser le bras de sa femme.   Elle  se retourne et lui dit : 
Je suis désolée chéri, j'ai un  rendez-vous chez le gynécologue demain et je veux rester  fraîche.
   
Le  mari déçu se retourne.   Quelques  minutes plus tard, il se tourne de nouveau vers sa  femme:   
Est-ce  que tu as aussi un rendez-vous chez le dentiste demain  ?   

Numéro  2 :   

Un  prêtre et une nonne se retrouvent en pleine tempête de  neige.   Après  un moment, ils trouvent une  petite cabane.   Exténués,  ils se préparent à dormir.   Il  y a une pile de couvertures et un duvet sur le sol, mais   seulement  un lit. Gentleman, le prêtre dit :   
Ma soeur,  vous dormirez dans le lit, et je dormirai sur  le sol, dans  le duvet.   
Alors  qu'il venait juste de fermer son duvet et commençait  à   s'endormir,  la nonne dit : 
Mon  père, j'ai froid.   
Il  ouvre la fermeture de son duvet, se lève, prend une  couverture   et la  pose sur elle.   De  nouveau, il s'installe dans le duvet, le ferme et se  laisse   sombrer  dans le sommeil, quand la nonne dit encore :   Mon  père, j'ai toujours très froid.   
Il se  lève à nouveau, met une autre couverture sur elle   et retourne  se coucher.   Juste  au moment où il ferme les yeux, elle dit encore  :   
Mon  père, j'ai siiiiii froid.   
Cette  fois, il reste couché et dit :   
Ma  soeur, j'ai une idée : nous sommes ici au milieu de nulle  part,   et  personne ne saura jamais ce qui s'est passé. Faisons comme  si nous étions mariés.   
Enfin  exaucée, la nonne répond : Oui, c'est  d'accord.   
Et le  prêtre crie : 
Alors tu lèves ton cul et tu la prends toi-même, ta putain de couverture, conasse  !!!

Numéro  1 :   

Un  couple a été marié pendant 50 ans.   Un  matin au petit déjeuner, la femme  déclare :   
“Rappelle-toi  comme 50 ans en arrière, nous  étions probablement   assis  à cette même table ensemble.”   
 “Je sais”, dit le vieil homme, “nous étions probablement assis,  complètement nus.”   
“Hé bien”, dit la vieille femme, “revivons un peu du  passé.”
Alors  les deux se déshabillent entièrement et se  rassoient.
   
“Tu  sais chéri”, dit la petite vieille toute excitée, “mes  tétons sont toujours  aussi chauds aujourd'hui qu'ils  l'étaient il y a 50 ans!”  
“Ça ne  m'étonne pas”, répond le grand-père, “il y en a un  dans   le  grille-pain et l'autre qui trempe dans  ton café...”

11:56 Écrit par Pascal | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |